Imprimer

Métiers et formations

Métiers transversaux

Assistant(e) commercial(e)

Assistant(e) commercial(e)

Traitement des commandes, facturation, tenue du fichier clients, surveillance des stocks... l'assistant(e) commercial(e) assure tout le suivi des ventes. Premier contact du client avec l'entreprise, il ou elle se voit confier de plus en plus de responsabilités.

  • Niveau d'accès : bac ou équivalent
  • Salaire débutant: 1200 €
  • Statut(s) : Statut salarié
  • Synonymes : Secrétaire commercial(e), Secrétaire technique
  • Secteur(s) professionnel(s) : multisecteurs
  • Centre(s) d'intérêt : J'ai le sens du contact, J'aime organiser, gérer, J'aimerais me lancer dans la communication, Je suis fort en langues

Nature du travail

Des tâches de secrétariat

L'assistant commercial rédige et envoie les devis, reçoit et traite les factures, transmet (par téléphone, courrier ou e-mail) des informations sur les coûts et les délais. Il met à jour la base de données clients et actualise les tableaux de statistiques de ventes... mais ce n'est pas tout !

(Re) présenter l'entreprise

En contact permanent avec l'extérieur, il répond à l'ensemble des demandes qui parviennent au service. Il doit être capable de présenter à un client, au téléphone, l'activité de la société et les services dont celui-ci peut bénéficier. En un mot, il sait « vendre » son entreprise.

Un véritable bras droit

Les missions de l'assistant commercial ont évolué vers une participation active aux dossiers. Aujourd'hui, on lui demande non seulement de prendre des rendez-vous pour le manager ou les chefs des ventes, mais aussi de mettre à jour les dossiers avant les visites aux clients, voire de préparer et de défendre les offres commerciales auprès de ces derniers.

En réunion ou sur le terrain

Assurant traditionnellement le suivi des déplacements des commerciaux et de leurs opérations de terrain (démarchage, animation, distribution de publicités sur les lieux de vente), l'assistant commercial est de plus en plus souvent convié aux réunions. Il les prépare en collaboration avec le directeur commercial, qu'il peut aider, par exemple, à définir l'ordre du jour.

Son supérieur hiérarchique n'hésite plus à lui déléguer une partie de ses dossiers : il lui propose même, parfois, d'aller sur le terrain.

 

Compétences requises

À l'aise avec l'informatique

Tous les directeurs commerciaux s'accordent sur ce point : l'aisance rédactionnelle, la maîtrise de l'orthographe et la connaissance des outils informatiques sont essentielles dans cette fonction.

L'atout langues

Dans les entreprises amenées à traiter avec des clients étrangers, la maîtrise d'une langue étrangère (le plus souvent l'anglais) se révèle indispensable. La pratique d'au moins deux langues étrangères est même exigée pour le métier d'assistant(e) commercial(e) export.

Maîtriser les techniques commerciales

Des compétences en secrétariat ne suffisent plus. De vraies connaissances en techniques commerciales sont nécessaires pour prendre des responsabilités, de même qu'un sens aigu du service et du contact.

 

Accès au métier

On peut encore tenter sa chance avec le bac pro secrétariat ou le bac techno STG spécialité mercatique. Mais la tendance est à une élévation du niveau de formation : un bac + 2 en secrétariat ou en commerce est désormais exigé dans la plupart des cas.

Les licences de LEA (langues étrangères appliquées) ou sciences économiques, complétées par une rapide formation en secrétariat, sont appréciées. Le diplôme bac + 3 d'une école de commerce permet d'évoluer vers un poste purement commercial.

Niveau bac

  • bac pro Secrétariat
  • bac techno STG spécialité mercatique

 

Niveau bac + 2

  • BTS Assistant de gestion de PME-PMI
  • BTS Assistant de manager
  • BTS Commerce international
  • BTS Management des unités commerciales
  • DUT Gestion administrative et commerciale
  • DUT Techniques de commercialisation

 

Source : ONISEP

Pour en savoir plus

bac techno STG spécialité mercatique