Imprimer

Métiers et formations

Matériaux construction

Géologue

Géologue

« Scientifique de la Terre et de la terre », tel pourrait être l'autre nom du géologue. Pourquoi ? Parce qu'il étudie la composition, la structure, les propriétés physiques, l'histoire et l'évolution de notre planète et de son sol.

  • Niveau d'accès : bac + 5
  • Salaire débutant: 2350  € 
  • Statut(s) : Statut fonctionnaire, Statut salarié 
  • Secteur(s) professionnel(s) : Architecture - BTP, Energies et extraction, Recherche
  • Centre(s) d'intérêt : J'aime faire des expériences, J'aime la nature, J'aimerais travailler dehors

 

Nature du travail

Mission études et analyses

Mesurer le champ de la pesanteur terrestre, étudier la nature des roches, recenser les zones sujettes aux tremblements de terre... Autant de problématiques posées quotidiennement au géologue. Sa mission ? Étudier et analyser la composition et la structure de l'écorce terrestre et de ses constituants, solides, liquides ou gazeux.

Percer les secrets de la Terre

Sur le terrain, il ramasse des fragments de roches ou des fossiles, prélève du gaz sortant d'une roche volcanique, examine la composition d'un métal, sonde les océans pour trouver un gisement de pétrole. Ensuite, le temps passé en laboratoire lui permet d'analyser ces données ou d'effectuer des recherches poussées.

Des spécialités à la pelle

La géologie comporte une quinzaine de spécialités, parmi lesquelles : la géophysique (étude de la nature et de la structure interne de la Terre), la minéralogie (étude de la nature des minéraux des roches), la paléontologie (étude et analyse des restes fossilisés), la sédimentologie (étude de la formation des diverses strates de roches), la sismologie (étude des tremblements de terre)...

 

Compétences requises

La tête...

Seul, un solide bagage scientifique n'est pas suffisant pour réussir dans ce métier. La pratique courante de l'anglais, voire d'une autre langue, est nécessaire au géologue pour analyser des données techniques et les traduire.


La rigueur, la précision et le sens des relations sont également importants pour mener à bien les travaux de recherche et entretenir des contacts avec des interlocuteurs variés (experts, scientifiques, décideurs...).

...et les jambes

Pour se rendre sur les chantiers terrestres ou sous-marins, une bonne condition physique est indispensable. Et ce, aussi, pour supporter des conditions climatiques variées, en France ou à l'étranger, en fonction des sites sur lesquels le géologue est amené à travailler.

 

Accès au métier

Bac+5 au minimum

La majorité des géologues sont recrutés à bac+5 (master ou diplôme d'ingénieur) et au niveau doctorat (pour la recherche). Les titulaires d'un diplôme de niveau bac+4 accèdent le plus souvent à des postes de techniciens supérieurs, futurs assistants des géologues sur le terrain.

  • À l'université, de nombreux masters proposent des spécialisations en géologie. Par exemple, le master pro sciences et technologies, mention sciences de la Terre, spécialité géologie de l'aménagement ; le master pro sciences, santé, technologies, mention milieux naturels et sciences de la vie, spécialité géologie appliquée ; le master pro sciences, technologies, santé, mention sciences de la Terre, de l'Univers et de l'environnement, spécialité géosciences, exploration, risques...
  • Plusieurs écoles d'ingénieurs proposent également des spécialités en géologie, parmi lesquelles l'École des mines (Alès, Paris, Nancy), l'École nationale supérieure de géologie de Nancy, l'Institut géologique Albert de Lapparent...

 

Source : ONISEP

Pour en savoir plus