Imprimer

Métiers et formations

Imprimerie

Opérateur(trice) prépresse

Opérateur(trice) prépresse

C'est un as des logiciels ! L'oeil rivé à son écran, l'opérateur prépresse met en pages des textes et des images, avant l'impression des livres, des journaux, des affiches...

  • Niveau d'accès : bac ou équivalent
  • Salaire débutant: 1379  € 
  • Statut(s) : Statut salarié 
  • Synonymes : Opérateur(trice) PAO 
  • Secteur(s) professionnel(s) : Presse - Edition - imprimerie
  • Centre(s) d'intérêt : J'aimerais faire un travail de précision, Je suis branché high tech

 

Nature du travail

Enrichir et mettre en pages

Première phase du travail : enrichir les fichiers informatiques transmis par le client en leur apportant les corrections typographiques, orthographiques ou colorimétriques... Ensuite, c'est la mise en pages sur écran : il s'agit de numériser les photos, les illustrations, les logos... Puis, de caler les textes et les images, de sortir les épreuves, de produire des plaques offset pour les envoyer chez l'imprimeur...

Travailler les photos

L'intervention sur les illustrations laisse une certaine marge de manoeuvre à l'opérateur prépresse puisqu'il peut modifier les couleurs, recadrer ou détourer les photos. Il est aussi amené à résoudre d'éventuels problèmes techniques sur les fichiers pour les rendre exploitables.


À chaque étape de son travail, l'opérateur utilise donc toute une gamme de fichiers informatiques, de systèmes de composition numérique, de logiciels de traitement des textes et des images.

 

Compétences requises

Concentration, rigueur et organisation

L'opérateur prépresse respecte des règles graphiques précises ainsi que des délais généralement très serrés. Concentration, rigueur et organisation sont des qualités essentielles dans ce métier. De même qu'une bonne résistance au stress et au travail dans l'urgence.


Par ailleurs, dans l'exécution, l'opérateur doit maîtriser l'orthographe et les règles typographiques. Il doit avoir le sens des couleurs et de la mise en pages.

Une grande technicité

Dans certaines entreprises, l'opérateur utilise des machines à imprimer (offset) ou de finition (massicot, plieuse...). Ses capacités à effectuer de simples réglages sont alors très appréciées.
Entièrement informatisé, le métier nécessite aussi la maîtrise de plusieurs logiciels complexes de publication assistée par ordinateur (PAO).

Sens de l'adaptation

Parce qu'il ne réalise jamais deux fois le même document, l'opérateur prépresse doit s'adapter en permanence pour travailler sur des produits parfois très complexes. Il doit également faire preuve de curiosité et d'adaptabilité pour connaître les nouveaux outils qui sortent périodiquement sur le marché.

 

Accès au métier

L'accès au métier se fait avec le bac pro, qui peut être complété par le BTS qui permet d'accéder, après expérience, à des postes d'encadrement et de gestion de production.


Niveau bac

  • Bac professionnel production graphique

 

Niveau bac + 2

  • BTS communication et industries graphiques, option A étude et réalisation de produits graphiques

 

Source : ONISEP

Pour en savoir plus