Imprimer

Métiers et formations

Imprimerie

Maquettiste

Maquettiste

Quel délice de se plonger dans son magazine préféré ! Ce plaisir, on le doit au maquettiste, véritable metteur en scène des textes et des titres, des images et des couleurs. Un créatif qui allie qualités artistiques et connaissance des logiciels.

  • Niveau d'accès : bac + 2
  • Salaire débutant: 1280  € 
  • Statut(s) : Indépendant, Statut salarié 
  • Synonymes : Rédacteur(trice) graphiste 
  • Métiers Associés : Maquettiste numérique
  • Secteur(s) professionnel(s) : Arts du spectacle - Audiovisuel, Communication - Publicité, Presse - Edition - imprimerie
  • Centre(s) d'intérêt : J'aimerais faire un travail de précision, Je rêve d'un métier artistique, Je suis branché high tech

 

Nature du travail

Artisan de la ligne graphique

Le maquettiste est un créateur. Il conçoit des modèles de pages comportant toutes les indications nécessaires à l'exécution technique de la mise en pages (police, corps et grosseur des titres et des textes, couleurs utilisées, répartition des blancs...). Ces modèles tiennent compte du type de support (écrit, illustré, multimédia...) et du lectorat. On ne traite pas une revue pour les adolescents comme un guide touristique.

Organiser la mise en pages

Une fois le modèle réalisé, le maquettiste organise l'ensemble des éléments qui composent la page. Il définit la forme et la place des textes et des images en veillant constamment à leur équilibre à l'intérieur du gabarit. Il positionne les titres, les chapeaux, les encadrés et le texte, et détermine l'emplacement des illustrations (photos, dessins, graphiques).

A l'aide de l'informatique

Aujourd'hui, l'ordinateur a remplacé la colle et les ciseaux. Si les premières idées sont toujours matérialisées par un croquis (le monstre), la maquette est désormais montée directement sur écran. Les logiciels de publication assistée par ordinateur (PAO) permettent ainsi de traiter simultanément les textes et les images.

 

Compétences requises

Créatif et technicien

Une bonne maquette est d'autant plus réussie qu'elle est imperceptible. Connaître les bases du dessin et du graphisme s'impose, mais ce n'est pas suffisant. Le métier de maquettiste exige aussi une parfaite maîtrise de l'informatique. Maîtriser les logiciels spécialisés tels XPress, Illustrator et Photoshop est indispensable. Sans oublier de se tenir au courant des évolutions technologiques.

Curieux et vif

Le maquettiste doit posséder une certaine culture générale, une ouverture d'esprit et une curiosité à toute épreuve. Expositions, films, presse spécialisée, vitrines... tout est bon pour se tenir au courant et capter l'air du temps. Car, dans ce milieu, les idées circulent vite. Par ailleurs, la rigueur, la rapidité d'exécution et la polyvalence constituent des atouts indéniables, tout comme la précision, la concentration, l'organisation et la logique, indispensables dans l'utilisation des logiciels.

 

Accès au métier

Les maquettistes possèdent en général un BTS ou un diplôme d'art. Du côté des écoles, il faut se tourner vers les écoles nationales, régionales et municipales des beaux-arts. Certaines autres écoles, réputées, délivrent leur propre diplôme (par exemple, l'école Estienne).


Niveau bac +2

  • BTS communication visuelle, options multimédia ; graphisme édition publicité ;

 

Niveau bac + 3

  • Diplôme national d'art et technique (DNAT) option design graphique ;

 

Niveau bac + 4

  • Diplôme supérieur d'arts appliqués (DSAA) art et technique de la communication, option création typographique ; créateur concepteur option communication visuelle ;

 

Niveau bac + 5

  • Diplôme national supérieur d'expression plastique (DNSEP) option communication.

 

Source : ONISEP

Pour en savoir plus