Imprimer

Métiers et formations

Chimie - Caoutchouc - Matières plastiques

Technicien(ne) chimiste

Technicien(ne) chimiste

Métallurgie, industrie cosmétique, industrie automobile, agroalimentaire... Nombreuses sont les branches d'activité où le technicien chimiste réalise expériences et analyses, participant ainsi à l'élaboration de nouvelles molécules.

  • Niveau d'accès : bac + 2
  • Salaire débutant: 1380  € 
  • Statut(s) : Statut salarié 
  • Métiers Associés : Technicien(ne) de police technique et scientifique de la police nationale (chimie), Technicien(ne) de police technique et scientifique de la police nationale (physique), Technicien(ne) physico-chimiste
  • Secteur(s) professionnel(s) : multisecteurs 
  • Centre(s) d'intérêt : J'aimerais faire un travail de précision, Je suis branché high tech

 

Nature du travail

Des essais au suivi du process

Selon son lieu de travail, le technicien chimiste est plutôt technicien de laboratoire, technicien de génie chimique, technicien de fabrication ou de contrôle... Il procède à des analyses et des expériences ou des synthèses courantes, selon un protocole défini en collaboration avec l'ingénieur chimiste.


En recherche-développement, il réalise des dosages et des réactions chimiques, effectue des analyses et des essais en laboratoire, monte des appareils sophistiqués.


Dans un atelier de production industrielle, il surveille le déroulement du process et s'assure de la bonne marche des appareils. Spécialiste des procédés et des automatismes, il peut déclencher l'intervention de la maintenance, proposer des idées d'amélioration, participer à l'installation de nouveaux équipements.

Des systèmes automatisés

Dans l'industrie, le technicien de contrôle et de régulation est chargé des systèmes automatisés de mesure et de commandes. D'après les schémas élaborés par le génie chimique, il analyse les systèmes de sécurité et les automatismes à mettre en place, choisit les matériels à utiliser et établit leur programme de maintenance.

 

Compétences requises

Rigueur et faculté d'adaptation

Compétence technique, rigueur, organisation et méthode sont les principales qualités du technicien chimiste. Il devra aussi avoir le sens des relations humaines et le goût du travail en équipe.


Face à l'évolution technologique des outils de travail, on exige du technicien chimiste une qualification de plus en plus élevée, et de réelles capacités à s'adapter. Il lui faut en outre des connaissances en informatique et maîtriser l'anglais technique

 

Accès au métier

Bac+2 demandé

Les postes de technicien sont essentiellement accessibles à bac + 2. L'admission en BTS, DUT ou DEUST se fait principalement après un bac S ou un bac techno sciences et technologies de laboratoire, spécialité chimie ou physique de laboratoire et de procédés industriels. Les spécialités concernées sont :

  • les BTS chimiste ou contrôle industriel et régulation automatique (CIRA).
  • les DUT chimie option chimie ou génie chimique, génie des procédés option procédés. 
  • le DEUST production et qualité dans les industries pharmaceutiques, cosmétologiques et diététiques à Aix-Marseille II, par exemple. 
  • Ces diplômes peuvent être complétés à l'université par une licence professionnelle des industries chimiques (1 an). Les spécialités proposées sont très nombreuses.

 

Source : ONISEP

Pour en savoir plus