Imprimer

Métiers et formations

Chimie - Caoutchouc - Matières plastiques

Ingénieur(e) chimiste

Ingénieur(e) chimiste

Pétrochimie, agroalimentaire, pharmaceutique, cosmétique, environnement... autant de secteurs d'activité où intervient l'ingénieur chimiste. Depuis la conception des produits industriels jusqu'à leur commercialisation.

  • Niveau d'accès : bac + 5
  • Salaire débutant: 2300  € 
  • Statut(s) : Statut salarié 
  • Synonymes : Chimiste 
  • Secteur(s) professionnel(s) : multisecteurs 
  • Centre(s) d'intérêt : J'aime faire des expériences, J'aimerais faire un travail de précision, Je suis branché high tech

 

Nature du travail

Un généraliste avant tout

De la recherche-développement au technico-commercial, en passant par la production ou le contrôle qualité, la dénomination «ingénieur chimiste» recouvre plus de trente métiers différents. En effet, l'ingénieur chimiste conçoit les matières et composants que nous utilisons au quotidien (médicaments, cosmétiques, plastiques, textiles...). Il est le garant des produits proposés sur le marché.

D'un ingénieur à l'autre

Son travail est très différent selon le lieu de travail et les effectifs qu'il encadre. Par exemple, s'il exerce en bureau d'études et de génie chimique, il sera chargé de concevoir les appareillages et installations en vue de la fabrication des produits (produits alimentaires, parfums...). En laboratoire, il sera chargé d'étudier de nouveaux produits plus performants et de contrôler ceux existants. Il peut également choisir de suivre les processus de fabrication. Il sera alors responsable de la qualité et encadrera une équipe de production. Autre poste possible : commercial.

 

Compétences requises

Capacité d'adaptation et rigueur

En plus de ses connaissances techniques, l'ingénieur devra posséder des qualités telles que la rigueur scientifique, le sens de l'organisation, la capacité d'adaptation et l'esprit d'invention. Ainsi qu'une aptitude au dialogue et des capacités d'animation et de coordination d'équipe.

Des doubles profils

Selon la nature du poste qu'il occupe et la branche d'activité de son entreprise, il sera amené à acquérir des compétences dans des domaines complémentaires (agroalimentaire, pharmacie, plastique, textile...) ou de nouvelles connaissances (gestion, informatique...). Mais, quel que soit son lieu de travail, la maîtrise de l'anglais technique sera toujours appréciée.

 

Accès au métier

Plutôt une école d'ingénieurs

Si les universités offrent des cursus complets en chimie, l'industrie chimique semble privilégier l'embauche de diplômés sortis des écoles d'ingénieurs (bac + 5).


Les écoles d'ingénieurs recrutent à différents niveaux :

  • Il existe une soixantaine d'écoles, qui proposent, soit des cursus complets, soit des enseignements de dernière année sous la forme d'options ou de spécialisations en chimie, en génie chimique ou dans un domaine proche de la chimie (génie alimentaire, textile, génie pharmaceutique...).
  • On y accède surtout sur concours après une classe préparatoire scientifique ou, pour certaines écoles ayant des cycles préparatoires intégrés, directement après le bac. Par ailleurs, il est possible, bien que difficile, d'intégrer une école après avoir validé le quatrième semestre d'une licence sciences et technologies (sur concours), ou avec un DUT ou un BTS de la spécialité en poche (sur titre, dossier et entretien).

 

Source : ONISEP

Pour en savoir plus