Imprimer

Métiers et formations

Agroalimentaire

Conducteur(trice) de ligne de production alimentaire

Conducteur(trice) de ligne de production alimentaire

Du blé en culture au paquet de spaghettis en magasin, par exemple, c'est tout un ensemble d'opérations de transformation et de conditionnement qui s'opèrent. Aux commandes, le conducteur de ligne de production alimentaire.

  • Niveau d'accès : bac ou équivalent
  • Salaire débutant: 1450  € 
  • Statut(s) : Statut salarié 
  • Synonymes : Conducteur (trice) de ligne de production agro-alimentaire 
  • Secteur(s) professionnel(s) : Agro-alimentaire
  • Centre(s) d'intérêt : Je suis branché high tech

 

Nature du travail

Gérer un ensemble de machines

Le conducteur est responsable d'une ligne de fabrication composée de machines automatisées. Il en assure le bon fonctionnement et coordonne l'activité des opérateurs chargés d'une tâche spécifique. Par exemple, la cuisson ou la mise en barquettes.

Programmer la fabrication

Sur la base des consignes de production (quantités, cadences, normes de qualité...), il rentre toutes les données nécessaires à la fabrication (température, débit...) dans le programme informatique. Il effectue les réglages, contrôle l'approvisionnement en matières premières et surveille le déroulement des opérations sur écran et à l'aide de compteurs.

Vérifier chaque étape

En début de chaîne, il vérifie l'aspect des ingrédients de base. En bout de chaîne, il contrôle la qualité du produit fini (qui doit être irréprochable) en réalisant des tests d'hygiène. Chaque étape est exécutée sans erreur et dans les temps : cuisson, congélation, vérification de température...

Assurer la maintenance

Dernière mission du conducteur de ligne : la maintenance des équipements. Régulièrement, il entretient et révise les machines, les répare (en cas de panne simple) ou fait appel à des spécialistes.

 

Compétences requises

Maîtrise du process industriel

Responsable d'une ligne de fabrication alimentaire, le conducteur doit maîtriser toutes les étapes d'un process industriel : techniques de mise en oeuvre, matières premières, produits... Ce suivi en continu lui demande une grande attention.

Respect des normes

Ce professionnel connaît et respecte scrupuleusement les normes d'hygiène et de qualité, particulièrement sévères dans l'agroalimentaire. En effet, le respect de la sécurité des biens et des personnes fait maintenant partie intégrante de la fabrication d'un produit.

Vigilance et réactivité

Le conducteur doit faire preuve de vigilance, de rigueur et de réactivité pour suivre les cadences des machines, en temps réel, et réagir très rapidement en cas de problème (réglage ou panne, par exemple).

 

Accès au métier

L'accès au métier se fait le plus souvent avec un diplôme de niveau bac. Mais un bac + 2, très demandé, permet une promotion plus rapide.


Niveau bac

  • Bac pro pilotage des systèmes de production automatisée ; bio-industries de transformation ;

 

Niveau bac + 2

  • BTSA industries agroalimentaires ;
  • DUT génie du conditionnement et de l'emballage.

 

Source : ONISEP

Pour en savoir plus